Jeudi 28 septembre 2017 : Conférence  » L’identification de ressources pour une meilleure compréhension des événements chez les jeunes » par Raymond Ruot

Conférence organisée dans le cadre de la séance

VERS DE NOUVEAUX DEFIS

Président de séance : Marie Viard, Responsable du service Archives du Centre de gestion de la Saône-et-Loire (71).

Présentation :

Raymond Ruot, chargé du service éducatif des Archives de Marseille (13) : Ayant fait des études de droit et occupé plusieurs emplois dans le privé, Raymond Ruot intègre les Archives de Marseille en février 2001. Ayant occupé différents postes administratifs au sein du service, il prend en charge le service éducatif en 2006. Tout en
accomplissant sa mission première et avec l’accord de sa direction, il développe dès lors diverses expériences auprès de publics dits « empêchés » et tout en élaborant différentes méthodes d’accès au savoir.

« L’identification de ressources pour une meilleure compréhension des événements chez les jeunes. »

Le service éducatif des Archives de Marseille a pour vocation de travailler avec les enfants dans le but de les sensibiliser à la richesse de leur patrimoine. En lien avec le rectorat, il assure une offre historique et culturelle aux enseignants et à leurs élèves. Les Archives de Marseille prennent également en compte dans la valorisation culturelle et éducative de leurs fonds, la nécessité de se rapprocher des populations marginalisées. Au service du lien social, le service éducatif œuvre dans ce sens sans faire concurrence aux autres domaines d’intervention mais au contraire en offrant un complément historique et culturel aux questions de réinsertion, de solidarité entre les groupes sociaux ou les générations. Les archives publiques sont liées par nature à l’exercice de la citoyenneté. C’est la raison pour laquelle le service éducatif des Archives municipales s’attache depuis plusieurs années à étendre ses interventions vers différents publics. Par ces expériences, nous avons constaté le besoin qu’ont les individus d’une approche de la citoyenneté qui les ramène à la réalité de leur vécu, ainsi qu’à la difficulté de la relation aux autres. Les archives, par l’Histoire qu’elles véhiculent, celle du quotidien des Marseillais à différentes époques, sont un outil efficace d’intégration qui permet de comprendre le destin commun de toute une population. Les événements du passé font écho à ceux d’un présent parfois difficile à vivre pour certains individus, mais ils expliquent que l’esprit d’initiative et de responsabilité ont bousculé bien des parcours de vie.

 Depuis 2011, des stages de composition pénale ont lieu aux Archives à destination de jeunes délinquants sous main de justice. Le succès de cette opération repose sur une dynamique croisée culture -éducation-social et justice autour des questions concernant la délinquance.

 Après avoir dressé le bilan de différentes action menées envers ce public, il sera question dans la seconde partie de cette intervention de relever les nouveaux défis de la médiation en Archives notamment en  explorant en ce qui concerne les questions de ruptures de liens, de décrochages et de radicalisations des jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *